Les 5 qualités essentielles d’un agent immobilier en 2021

 

Avec un marché haussier et des prix toujours plus élevés, l’immobilier ne cesse d’attirer de nouvelles recrues. D’après la plateforme LinkedIn, l’agent immobilier fait partie du top 3 des professions les plus recherchées (1). Si faire preuve d’un excellent sens du contact et d’une grande sociabilité est indispensable pour réussir, ce n’est pas suffisant ! Groupe SeLoger vous dévoile les qualités essentielles d’un agent immobilier en 2021.

 

Communiquer avec aisance et pertinence

Vendeurs, acheteurs, locataires, bailleurs… votre métier vous amène à entrer en contact avec un nombre important d’interlocuteurs. Vos journées sont rythmées par une multitude de conversations et d’interactions. Pour être un bon agent immobilier en 2021, il est donc essentiel de savoir communiquer.

Pour concrétiser vos ventes, vous devez être en mesure de poser les bonnes questions, de mettre en confiance vos clients et de démontrer vos compétences professionnelles. Pour certains, cette qualité d’échange est innée. Pour d’autres, il sera nécessaire de la travailler afin de devenir le meilleur agent immobilier 2021.

 

Être capable d’utiliser les réseaux sociaux

C’est l’une des grandes révolutions du métier d’agent immobilier ces dernières années. Il ne suffit plus de savoir naviguer sur Internet et de publier une annonce sur un site. Le professionnel doit être en mesure de manier les réseaux sociaux et d’entretenir sa e-réputation. LinkedIn, Facebook ou encore Instagram et Twitter vous permettront de toucher une clientèle plus large et d’accroître le volume de vos transactions.

Grâce à une présence effective et maîtrisée sur les réseaux sociaux, l’agent immobilier est en mesure de :

> Valoriser sa marque immobilière
> Mettre en avant son expertise immobilière
> Accroître ses prospects
> Développer sa notoriété

 

Bon à savoir : Agent immobilier, un métier de plus en plus technique

Pour être performant, vous devez être en mesure de proposer à vos clients des outils digitaux adaptés. Visite virtuelle, signature électronique et photos de qualité sont autant de services indispensables à proposer dans votre agence.

 

Savoir écouter son client

Parler aisément est important, mais savoir tendre l’oreille et prendre en considération les demandes de ses clients demeure l’une des qualités essentielles d’un agent immobilier en 2021.

Pour réussir une transaction immobilière, vous devez en effet comprendre les critères et les attentes de vos clients. Cerner leurs besoins et leurs contraintes vous permet de leur proposer des biens adaptés. Inutile donc de leur proposer des appartements trop éloignés de leur lieu de travail si leur objectif est justement de s’en rapprocher.

 

Être organisé et rigoureux

Comme beaucoup d’agents immobiliers, vous êtes sans doute indépendant et donc libre d’organiser vous-même votre emploi du temps. Il s’agit d’un avantage non négligeable de ce métier, mais gare aux étourdis et aux désordonnés ! Cette liberté implique un grand sens de l’organisation pour ne pas vous éparpiller au risque de louper des opportunités.

Une fois votre emploi du temps bien établi, vous devez faire preuve d’une grande rigueur. Suivi, accompagnement, réactivité… prenez soin de votre clientèle. Vous avez un message d’un potentiel acheteur ? Un vendeur a une question à vous poser ? Ne tardez pas à les rappeler. Pour offrir un service de qualité à vos clients, l’idéal est d’instaurer des procédures claires et systématiques.

 

Savoir négocier : une qualité clé de l’agent immobilier

La négociation est évidemment une partie importante du métier d’agent immobilier. Elle concerne à la fois le prix d’affichage du bien, le prix de vente et le montant de votre commission.

Pour conclure des transactions, vous allez devoir prendre en considération les arguments de l’acheteur et du vendeur. L’objectif : trouver un compromis satisfaisant pour les deux parties. Pour cela, vous devez faire preuve d’amabilité, de bienveillance, de diplomatie et de force de persuasion.

 

Bon à savoir : Des compétences juridiques à ne pas négliger

Le métier d’agent immobilier est aujourd’hui de plus en plus complexe. Pour fournir un service de qualité à vos clients, vous devez impérativement connaître les règles légales fondamentales applicables au compromis de vente et à l’acte authentique. Une expertise plus poussée en matière par exemple de loi de défiscalisation immobilière ou de viager peut vous permettre de vous démarquer de vos concurrents. 

 

Le métier d’agent immobilier est une profession en perpétuelle évolution. Ne restez pas sur vos acquis. Pour accroître le volume de vos ventes, veillez à vous tenir informé des dernières évolutions légales, techniques ou technologiques. 

(1) Source : https://www.businessinsider.fr/les-15-metiers-les-plus-recherches-en-france-selon-linkedin-173317#1-delegue-a-la-protection-des-donnees

Digitalisation : à quoi ressemble l’agent immobilier « augmenté »

Depuis plusieurs années, le secteur de l’immobilier évolue au rythme de la transformation digitale. Alors que la dématérialisation gagne du terrain et que les contrats de bail s’automatisent, le métier d’agent immobilier doit s’adapter à ces changements. On assiste à une montée en puissance de l’agent immobilier augmenté, qui allie la technologie et le côté humain. En quoi la digitalisation impacte-t-elle le quotidien d’un agent immobilier ?  

 

Agent immobilier, un métier qui ne cesse de se digitaliser

Petit à petit, le monde de l’immobilier s’émancipe de son mode de gestion traditionnelle. Les outils numériques ne cessent de se moderniser et les clients sont de plus en plus friands d’innovation dans ce secteur qui continue de briser les codes établis. L’agent immobilier se trouve au cœur de cette digitalisation. Que ce soit en indépendant ou au sein d’une agence immobilière, il a l’opportunité de gagner en compétence, en transparence et en efficacité grâce à cette transformation numérique qui s’opère.

De nouveaux outils immobiliers digitalisés

Aujourd’hui, l’agent immobilier augmenté doit maîtriser les nouveaux outils digitaux devenus indispensables dans ses missions quotidiennes :

 

– La prospection : des outils comme Joyom, Lokimo et Immobserver permettent de mettre en place une automatisation de la recherche de mandats en récupérant des informations localisées et ciblées. Non seulement vous visualisez les dynamiques du marché en temps réel mais vous accédez plus rapidement à de meilleures opportunités.

 

– La vente : plusieurs outils digitaux d’aide à la vente se sont mis au service des agents immobiliers. C’est notamment le cas des logiciels de modélisation 3D tels que 3DFH qui permettent aux futurs acquéreurs de se projeter plus facilement leur éventuel futur logement. C’est également le cas des logiciels de home staging tels que iStaging qui proposent une visualisation immersive et qui aident à valoriser les biens .

 

– Le côté relationnel avec les clients : plusieurs outils de visite virtuelle tels que EnVisite et VirtualVisit ont vu le jour. En plus de présenter vos mandats de manière innovante et d’améliorer la visibilité de vos biens immobiliers, vous vous démarquez de la concurrence et offrez une bonne expérience client. Tous les outils de dématérialisation tels que la signature électronique permettent aussi aux agents immobiliers et aux clients de gagner du temps dans les démarches inhérentes à la location, à la mise en vente ou à l’acquisition d’un bien.

 

– La communication : qui dit agent immobilier augmenté dit présence indispensable sur les réseaux sociaux. La digitalisation du secteur est intimement liée à Twitter, LinkedIn, Facebook ou encore Instagram. Un agent immobilier actif sur les réseaux sociaux pourra contribuer à gagner la confiance des futurs clients : pour ce faire, il doit relayer des contenus pertinents, utiliser les bons hashtags, répondre rapidement aux questions posées par les internautes, etc.

 

Qu’est-ce qu’un bon agent immobilier augmenté ?

Le secteur de l’immobilier évolue rapidement. En ce sens, un bon agent immobilier doit être capable d’apporter son expertise du marché aux vendeurs et aux acquéreurs. Pour se tenir au courant des nouvelles réglementations ou des dernières tendance, une veille approfondie est indispensable. Pour se faire, plusieurs outils de veille peuvent être mis en place. En plus de Google Alerts, des solutions spécialement conçues pour les agents immobiliers (comme Yanport) existent et permettent d’accéder au marché en temps réel pour ne passer à côté d’aucune information ni d’aucune opportunité.

L’agent immobilier du futur, un agent immobilier 100% augmenté ? Certes, les outils digitaux seront indispensables. Cependant, le côté humain et les liens sociaux ne doivent pas disparaître pour autant. Les rencontres avec les habitants du quartier, les propriétaires et autres futurs acquéreurs continueront à être des piliers dans le quotidien d’un agent immobilier.

 

Agents immobiliers, nos 5 conseils pour digitaliser votre rentrée de mandats

A l’heure de la transformation digitale, de nombreuses solutions permettent aux agents immobiliers booster leur rentrée de mandats. Désormais, les leviers traditionnels ne suffisent plus pour capter des leads ! Aux agents immobiliers « augmentés » de tirer profit des solutions digitales qui s’offrent à eux. Tour d’horizon des outils qui deviendront indispensables pour trouver de nouveaux mandats.

 

Tirer profit de vos réseaux sociaux

Qui dit digitalisation des rentrées de mandats dit utilisation optimale des réseaux sociaux. Twitter, Facebook, Instagram, ou LinkedIn sont autant de chances de capter de nouveaux leads grâce à une stratégie d’inbound marketing. Comment un agent immobilier peut-il procéder ?

 

– Soyez actif : publiez des contenus informatifs pertinents, relayez des nouvelles concernant votre agence et le secteur immobilier en général, répondez aux questions qui vous sont posées… En bref, montrez votre expertise pour gagner la confiance des internautes et les inciter à vous confier leurs biens.

 

– Mentionnez et suivez les bons hashtags en les adaptant à votre localisation : #immobilier, #vente, #paris, #paca, #avendre, #location, etc. L’objectif ? Capter les bonnes cibles.

 

– Lancez des campagnes publicitaires qui augmenteront votre visibilité sur les réseaux sociaux et vous permettront de vous démarquer des concurrents, le but étant de toucher un grand nombre de prospects et de rentrer davantage de mandats exclusifs.

 

Valoriser vos biens immobiliers pour séduire les propriétaires

Les logiciels favorisant la digitalisation du secteur de l’immobilier sont de plus en plus nombreux. Aux agents immobiliers de se former afin de tirer profit de ces nouvelles solutions ! L’utilisation d’outils spécialisés dans la visite virtuelle, les plans 3D, les photos 3D, les photos aérienne (drone), ou encore le home staging montre que l’agence immobilière est résolument tournée vers l’avenir et sait mettre en valeur les biens en vente et en location. Autant d’outils digitaux innovants qui peuvent inciter les propriétaires à confier leurs biens immobiliers à votre agence.

 

Digitaliser votre prospection grâce à des applications mobiles

Autre solution pour digitaliser la rentrée de mandats : l’utilisation d’applications spécialement conçues pour les professionnels de l’immobilier 2.0. C’est notamment le cas le Lici, disponible sur Google Play et sur l’Apple Store, dont l’objectif est de simplifier et de digitaliser le travail de prospection des agents immobiliers augmentés. Grâce à des applications mobiles comme Lici, les agents immobiliers accélèrent la rentrée de mandats exclusifs qui correspondent à leurs critères de recherche, et ce depuis une tablette ou un smartphone. Ils ont l’avantage de se pouvoir se connecter rapidement et de travailler en mobilité.

Automatiser votre recherche de mandats

Quand on parle de d’outils permettant de digitaliser la rentrée de mandats, on pense également à l’automatisation. La recherche de mandats peut devenir chronophage, ce qui laisse moins de temps aux missions à plus forte valeur ajoutée. Les agents immobiliers ont donc tout intérêt à utiliser des solutions permettant d’automatiser leur veille. Parmi elles se trouvent Joyom et Immobserver, deux outils de prospection immobilière. En enregistrant leurs critères de recherche, les agents immobiliers sont prévenus dès que des annonces correspondent : un moyen efficace de trouver de nouveaux mandats et de ne rater aucune annonce.

Montrer votre expertise lors de l’estimation d’un bien

La rentrée de mandats passe aussi par une estimation précise des biens de vos prospects. En tant qu’agent immobilier, vous devez montrer que vous êtes un expert du secteur géographique dans lequel vous évoluez. Des outils comme Jestimo vous permettent d’estimer un bien avec précision en se basant sur un historique des transactions sur quinze ans, sur les tendances du marché, sur les profil de la population, etc. L’objectif ? Convertir vos estimations en mandats.

 

 

La digitalisation, une opportunité à saisir pour les agents immobiliers

Depuis plus de dix ans, le métier d’agent immobilier est en pleine mutation. Dématérialisation des outils, omniprésence des réseaux sociaux, automatisation de la prospection… A l’heure où la transformation digitale bouleverse le monde de l’immobilier, quel avenir pour la profession d’agent immobilier, en première ligne face à ces changements ? Quelles tendances d’ici 2025 et 2030 ?

 

Un agent immobilier de plus en plus digitalisé

L’objectif d’un agent immobilier indépendant ou salarié ? Faire en sorte que son agence immobilière reste toujours compétitive face à la concurrence. Pour ce faire, il est crucial que cette profession soit capable de s’adapter à l’arrivée sur le marché d’outils informatiques toujours plus poussés. Depuis quelques années, on parle d’agent immobilier augmenté, celui-ci devant travailler avec de nouveaux outils digitaux.

 

Une recrudescence des outils numériques

Ces dernières années, les outils numériques n’ont cessé de se développer dans le secteur de l’immobilier. Automatisation de la veille, dématérialisation des factures, signature électronique, visite virtuelle, service d’automatisation juridique des contrats de bail… D’ici 2025 ou 2030, ces solutions digitales vont se démocratiser et se perfectionner. Quelles seront les tendances sur les cinq ou dix années à venir ?

 

– Des visites virtuelles toujours plus immersives de biens immobiliers : si les annonces comportant une possibilité de visite virtuelle sont de plus en plus nombreuses, elles sont encore largement minoritaires par rapport aux annonces traditionnelles avec photos. A l’avenir, la visite virtuelle sera incontournable et aura bénéficié des progrès technologiques, notamment via la démocratisation des casques de réalité virtuelle.

 

– Du home staging personnalisé : quoi de mieux que de visualiser un logement rénové et/ou aménagé à son goût pour favoriser l’acte d’achat ? Les logiciels de home staging sont de véritables alliés pour l’agent immobilier qui aident les futurs acquéreurs à se projeter.

 

– Des états des lieux réalisés sur smartphone : adieu la traditionnelle feuille de papier ! Désormais, de plus en plus d’états des lieux sont réalisés via des applications mobiles et sont stockés dans le cloud. Chiffrage immédiat des travaux à réaliser, signature numérique, inventaire du mobilier, état comparatif entre l’entrée et la sortie… les fonctionnalités sont de plus en plus nombreuses et précises.

 

Toutes ces solutions numériques feront gagner de plus en plus de temps à l’agent immobilier augmenté. Petit à petit, celui-ci pourra se libérer des tâches chronophages pour se consacrer à des missions à plus forte valeur ajoutée, à savoir l’aspect relationnel (conseils aux futurs acquéreurs, gestion des négociation entre les propriétaires et les acheteurs, etc.).

 

2030 : quel environnement de travail pour l’agent immobilier augmenté ?

Qui dit digitalisation grandissante du secteur de l’immobilier dit profonde mutation du métier d’agent immobilier. Quel avenir pour cette profession ?

Moins de déplacements à prévoir pour les agents immobiliers ?

A l’avenir, les agents immobiliers passeront moins de temps sur le terrain, notamment grâce aux visites virtuelles proposées au sein de l’agence ou directement sur les écrans des futurs acheteurs. L’avantage ? Un nombre accru de visites, y compris pour des biens situés à l’étranger, réalisées en un temps record.

Une possibilité de continuer à se former grâce à l’omniprésence du digital-learning

On l’a vu : le monde de l’immobilier est en perpétuelle transformation. Pour rester expert dans son secteur, l’agent immobilier augmenté a tout intérêt à se former régulièrement aux nouvelles technologies et à l’évolution des bonnes pratiques. A l’heure du digital, les écoles supérieures de l’immobilier proposent déjà de nombreuses formations en e-learning pour permettre aux agents immobiliers de monter en compétences : « Home staging, bases déco pour la mise en valeur », « Initiation à la photographie immobilière », « Se différencier en communiquant » (utilisation des réseaux sociaux, publicité numérique, etc.)…

5 conseils pour faire rentrer plus de mandats

Faire rentrer des mandats est un peu le nerf de la guerre quand on est professionnel de l’immobilier. Toute vente commence par une prise de mandat, il est donc capital de réussir à en faire entrer un maximum.

Comment s’y prendre pour faire entrer des mandats de qualité, de manière efficace ? Découvrez tous nos conseils.

S’appuyer sur une organisation efficace

Le premier réflexe à avoir pour optimiser sa stratégie de rentrée de mandats est de ne pas négliger l’organisation de sa prospection :

Avantages à passer par un professionnel : le socle des arguments à mettre en avant auprès de vos prospects

Confier la vente d’un bien à un professionnel de l’immobilier présente de nombreux avantages. A vous de les valoriser auprès de vos prospects, une fois qu’ils sont ferrés :

Valoriser votre connaissance du marché local pour vous différencier

Votre expertise sur votre secteur est un argument incontournable, que vous devez absolument valoriser :

Plus d’infos pour prouver votre maîtrise du marché local à vos prospects et clients dans notre article dédié.

Ne pas négliger la prospection digitale

Pour faire rentrer plus de mandats, il est indispensable de mêler des techniques de prospection classiques avec des techniques digitales :

Montant de la commission : trouver le bon équilibre

La fixation du montant de la commission est libre : le plus souvent entre 5 et 8 % du prix du bien vendu. Plus le bien est cher, plus le pourcentage de la commission est faible.

Les vendeurs pouvant facilement faire jouer la concurrence pour négocier le montant de la commission, vous avez tout intérêt à montrer une certaine souplesse sur le sujet, surtout si vous arrivez à sécuriser un mandat exclusif en contrepartie.

Le mandat exclusif reste un sésame pour tout professionnel de l’immobilier. Contrairement à un mandat simple ou semi-exclusif, vous avez le champ libre pour gérer la vente du bien de A à Z. Indépendamment du confort indéniable que représente cette exclusivité, la rareté faisant vendre, vous maximiserez vos chances de ferrer des acheteurs potentiels avec ce type de mandat.

Le tout est donc réussir à trouver le bon équilibre entre une commission intéressante et le nombre de mandats (de préférence exclusif) que vous arrivez à signer de l’autre côté.

Découvrez notre modèle de mandat de vente idéal, téléchargeable gratuitement.

 

Pourquoi le métier d’agent immobilier est-il différent d’une région à l’autre ?

Rechercher des biens immobiliers, signer des mandants avec les propriétaires, faire visiter des logements, négocier entre l’acheteur et le vendeur gérer les locations… Les missions d’un agent immobilier sont en théorie similaires d’une région à l’autre. Il existe cependant des points de divergence au sein de la profession, qui concernent la rémunération, la formation ou encore l’évolution de carrière.

 

Formation : un socle commun pour plusieurs spécialisations

Les formations qui mènent au métier d’agent immobilier diffèrent d’une région à l’autre. Les études les plus connues sont le BTS Professions Immobilières, le BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client ou encore le BTS Management Commercial Opérationnel : ces formations sont dispensées dans des établissements situés dans toute la France.

 

Il existe cependant des écoles spécialisées et reconnues par la profession qui se trouvent dans des grandes villes comme Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux ou encore Montpellier et qui délivrent également le diplôme d’agent immobilier. Quid de la poursuite d’études ? Ces mêmes écoles proposent des licences et des masters professionnels variés :

 

 

 

 

Autant d’opportunités qui permettent aux agents immobiliers (futurs ou en poste) d’acquérir des compétences spécifiques selon la région dans laquelle ils se trouvent et d’obtenir des postes dans des agences importantes.

 

Missions et salaires d’un agent immobilier : des différences selon les régions

Missions, rémunération, saisonnalité… le quotidien d’un agent immobilier n’est pas le même en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, en Bourgogne-France-Comté ou encore en Occitanie.

 

Plusieurs éléments entrent en compte dans la rémunération d’un agent immobilier, à savoir le statut, l’expérience professionnelle et le réseau d’agences immobilières pour lequel il travaille. La région est un autre critère important. Alors que les Hauts-de-France font partie des régions qui offrent les salaires le plus bas, l’Ile-de-France, et la Nouvelle-Aquitaine sont celles qui offrent les salaires les plus élevés.

 

Le travail d’un agent immobilier s’adapte également à l’évolution des prix. Chaque mois, le Groupe SeLoger publie son Baromètre LPI-SeLoger dévoile les tendances des marchés dans toute la France. Pour plusieurs raisons, certaines villes sont plus propices que d’autres à l’achat (Perpignan, Mulhouse, Amiens, Saint-Etienne…) ou à la location (Nantes, Rennes, Lyon, Bordeaux…). La saisonnalité intervient également dans le quotidien d’un agent immobilier. Dans toute la France, on observe une hausse des transactions au printemps, entre avril et juin. De même, on remarque un recul concernant la mise en vente de maisons en hiver et de logements en plein été. Le marché fluctue en permanence et impacte les missions et la rémunération d’un agent immobilier selon les régions.

 

Différentes perspectives en matière d’évolution de carrière

Après plusieurs années d’expérience, un agent immobilier peut choisir de se spécialiser dans un type de bien (châteaux, viagers, affaires rurales, etc.). Selon la région dans laquelle il travaille, certains biens sont plus demandés que d’autres. Un agent immobilier qui souhaite se spécialiser dans l’immobilier de luxe et la vente ou la location de biens de prestige pourra travailler dans une agence située en Côte d’Azur ou à Paris. Un agent immobilier qui préfère gérer des demeures et maisons de campagne aura l’occasion d’évoluer dans des territoires plus enclins à la ruralité.

 

 

Comment optimiser l’efficacité des annonces immobilières ?

Après la visite et l’estimation d’un appartement ou d’une maison vient le moment de la mise en vente par le biais des annonces. Pour vous démarquer parmi la quantité de biens sur le marché, vous pouvez appliquer ces quelques techniques qui ont fait leurs preuves.

 

Ciblez vos clients potentiels

C’est la première étape, car elle va conditionner le reste. Sachez à qui vous vous adressez avant de commencer à rédiger vos annonces. Visez-vous des étudiants, des jeunes couples, des seniors, des familles ? Définir ce point vous permettra :

– D’adopter le bon ton et de choisir les bons arguments pour rédiger votre annonce. En effet, il ne sert à rien de mettre en avant le nombre de chambres si vous ne visez pas des familles ou des jeunes couples.

– De sélectionner les supports pertinents pour la diffuser, en adaptant à chaque fois votre texte et vos visuels.

 

Soignez la rédaction de vos annonces

Le client déteste perdre du temps : pour être efficace, une annonce doit lui permettre de savoir dès la première lecture de quoi il s’agit. Plus l’annonce sera détaillée et complète, plus vous aurez de chance de décrocher un contact qualifié (et pas simplement des personnes qui souhaitent des précisions).

De plus, bon nombre de sites permettent aujourd’hui le tri et la sélection des annonces avec des critères bien précis (surface, nombre de pièces, localisation).

Pour une annonce efficace, il est fortement conseillé d’indiquer les éléments suivants :

– le prix, qui génère 7 fois plus de clics que lorsqu’il est absent ;

– un titre descriptif clair précisant le type de bien, la localisation, sa spécificité le cas échéant (attention à ne pas être trop long) ;

– des photos ou vidéos pertinentes et de bonne qualité (ce sont souvent elles qui déclenchent la consultation) ;

– une description précise du bien (surface, nombre de pièces et de chambres, exposition, étage, terrain, balcon, etc.).

Dans la rédaction elle-même, ne soyez pas trop froid : faites appel aux émotions du prospect afin qu’il ait envie de visiter le bien. Il faut qu’il se projette dans l’appartement ou la maison dès la lecture. En revanche, ne survendez pas en exagérant les points forts.

 

L’importance capitale des visuels

C’est le levier d’engagement privilégié d’une annonce immobilière : les photos doivent donc être à la fois de qualité et pertinentes. Utilisez un appareil professionnel ou sollicitez un prestataire pour avoir des clichés percutants. L’angle des prises de vue a aussi son importance : privilégiez la pièce de vie ou l’extérieur s’il est susceptible d’influencer la décision d’achat.

 

Utilisez les bons canaux de diffusion

Les fiches situées dans la vitrine de votre agence, si vous en avez une, vous permettront de toucher une clientèle locale. En général, on ne peut y mettre qu’un seul visuel et le descriptif sera assez succinct. On pourra les retrouver sur votre site Internet.

Ne négligez pas les sites d’annonces immobilières, ils sont aujourd’hui devenus incontournables et il serait dommage de passer à côté. En effet, ils peuvent vous apporter des prospects qualifiés grâce à leurs moteurs de recherche très puissants permettant un filtrage très précis. Il existe également des plateformes spécialisées dans certains types de biens de niche : colocation, bureaux, villas de luxe… Ne vous limitez pas à un seul site : plus votre annonce sera référencée sur différents portails, plus elle aura de visibilité.

Les réseaux sociaux sont également un canal très important pour faire connaître vos annonces. Utilisez les groupes et les pages professionnelles pour diffuser vos propositions, mais aussi prospecter de nouveaux clients.

 

Adaptez vos annonces au support de diffusion !

Il est important de ne pas proposer le même texte pour tous les supports, d’abord parce que certains permettent des présentations que d’autres n’autorisent pas (vidéos par exemple). Sur les sites internet et les réseaux sociaux, utilisez des textes et des visuels différents, afin d’éviter le contenu dupliqué qui est sanctionné par Google. Vous optimiserez également le référencement naturel de vos annonces dans les moteurs de recherche.

 

Pour qu’une annonce immobilière soit efficace, il faut qu’elle soit visible : pour cela, il faut bien la rédiger, la doter de visuels percutants et bien choisir les supports de diffusion. Ainsi, vos annonces se démarqueront de celles des concurrents et vous apporteront des prospects qualifiés qu’il vous reviendra de transformer en clients !

 

 

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction