Quel est le profil des Français intéressés par l’achat locatif ?

72 % des Français considèrent l’achat locatif comme un bon placement. Comment bien cerner les demandes de vos clients ? Comment bien les renseigner pour éviter les pièges ?

Etablir un profil des investisseurs

Les Français restent positifs malgré la crise… et toujours aussi prévoyants ! Les résultats d’une enquête Harris Interactive réalisée pour le compte du site la-loi-pinel.com, révèle qu’ils sont 72% à considérer l’achat locatif comme un bon investissement, surtout les plus jeunes.

Connaître le profil de ses clients est un atout pour les négociateurs immobiliers. A-t-il affaire à des investisseurs ? A des particuliers qui prévoient leur retraite ? A des couples qui cherchent simplement une résidence secondaire ? Bien cerner le profil vous permettra de leur présenter des biens adaptés à leurs besoins et de mieux les renseigner.

Réalisée en ligne du 17 au 19 février sur un échantillon représentatif de 1 029 personnes, l’enquête analyse l’intérêt des Français vis-à-vis de l’investissement locatif dans un logement neuf. Le sondage pose deux questions : l’acquisition d’un logement neuf en vue de le louer est-il un bon investissement ? Quelles villes sont les plus attractives en termes d’investissement locatif ?

Les jeunes une cible réceptive à l’investissement locatif

72% des Français estiment qu’ »investir dans un logement neuf en loi Pinel est aujourd’hui un « très bon » (10%) et un « bon » (62%)  investissement ». Evidemment, ce sont les plus jeunes qui sont les plus favorables puisque 86% des 18-24 ans et 81% des 25-34 ans plébiscitent cet achat immobilier d’avenir, suivis de près par les couples avec enfants (78%). De leurs côtés, les personnes âgées de plus de 65 ans sont 36 % à considérer l’investissement locatif comme mauvais et seuls 5% d’entre eux comme « très mauvais ».

Jouer sur la proximité géographique

La proximité est un facteur de confiance pour ceux qui cherchent à investir. C’est également un point positif pour vous qui pourrez alors mieux cerner votre action commerciale sur sa région.

Alors que Paris et Bordeaux arrivent en tête du palmarès des villes qui attirent les investisseurs avec 34 % des voix, le sondage révèle en effet que les Français veulent acheter près de chez eux. Alors que 56 % des résidents de l’Est optent pour l’Alsace et Strasbourg, 50 % des Méditerranéens préfèrent Montpellier et un tiers Nice (31 %) quand 42 % des résidents de l’Ouest citent Rennes et 65 % Nantes. 63 % des habitants du Nord-Pas-de-Calais désignent naturellement Lille alors que 46 % des habitants de la nouvelle région Rhône-Alpes-Auvergne choisissent Lyon et que 61 % des habitants du Sud-Ouest se tournent vers Toulouse.

La défiscalisation, un point positif pour vos clients

Tout contribuable domicilié en France, qui acquiert entre le 1er Janvier 2015 et le 31 décembre

Tout contribuable domicilié en France, qui acquiert entre le 1er Janvier 2015 et le 31 décembre 2015 un logement neuf ou en état futur d’achèvement et qui le loue à un locataire en résidence principale, peut bénéficier du dispositif Pinel. Celui-ci ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu qui varie selon la durée de location, de 12% sur 6 ans, de 18% sur 9 ans et de 21% sur 12 ans.

L’investissement dans l’ancien peut également bénéficier du dispositif Pinel si le bien est à rénover. D’autant que le propriétaire peut accéder plus facilement à l’éco PTZ ou encore du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

N’oubliez pas d’en informer vos clients dès le début de leur recherche, cela pourrait vous faciliter les négociations !

Bien renseigner pour éviter les pièges

Comme tous les placements, l’investissement locatif présente des risques… qu’il va falloir expliquer à vos clients.
Le choix de l’emplacement est l’un d’entre eux. Il est même déterminant puisqu’il faut que la zone de recherche soit bien desservie par les transports en commun et dispose d’équipements et de services comme les écoles, les commerces de proximité, etc.
Le risque d’impayé est aussi une notion à bien évaluer avec vos clients. Si les risques existent, ils ne sont pas légion, le taux moyen se situant entre 2 et 3% en France. Néanmoins, mieux vaut prévoir chaque situation. Pour une petite surface louée à un étudiant, n’oubliez pas de dire à vos clients de demander une caution parentale. Pour les plus grandes surfaces (trois pièces et plus), vous pouvez suggérer d’opter pour une garantie des risques locatifs (GRL) en n’omettant pas de préciser son coût : en moyenne 2,75% des loyers annuels, taxes et charges incluses.
Enfin, afin d’éviter le turnover de locataires, informez votre client qu’un bon entretien de l’appartement est un plus pour que son locataire reste en place plus longtemps.

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction