Ces technologies qui vont bousculer le secteur immobilier dans les années à venir

 

Avec la crise sanitaire, les visites virtuelles ou encore la signature électronique sont devenues des pratiques courantes. La modernisation du secteur de la transaction et de la location ne s’arrête pas là. Dans les années à venir, de nouvelles technologies en développement devraient bousculer la pratique du métier d’agent. Tour d’horizon avec le Groupe SeLoger de ces innovations révolutionnaires sur le marché de l’immobilier.

 

La blockchain pour sécuriser les transactions immobilières

Cette technologie de transmission d’informations est basée sur le principe du peer-to-peer.
En pratique, les données sont stockées dans les blocs, puis copiées et partagées entre plusieurs ordinateurs ou serveurs. Pour récupérer l’information, il suffit de rassembler les données de chaque ordinateur. En cas de falsification, ce réassemblage ne pourra pas avoir lieu. En théorie, cette innovation technologique rend donc impossible la modification des contenus des blocs, puisque les informations sont systématiquement copiées et vérifiées.

La blockchain est une évolution majeure pour le marché de l’immobilier. Elle permettra notamment de :
> Sécuriser les transactions et instaurer la confiance dans les relations entre les parties. Inutile de vérifier systématiquement la véracité des informations. Transmises par blockchain, elles seront nécessairement exactes.
> Cette technologie servira donc également à fluidifier les procédures. Il sera par exemple possible de remplir les contrats de vente et de réaliser les formalités automatiquement.

 

Immobilier et Big Data pour mieux répondre aux besoins des clients

Cette innovation permet de collecter et d’analyser des milliards de données offrant ainsi aux acteurs du marché la possibilité de prédire le comportement des consommateurs et d’adapter l’offre aux besoins des clients.

En matière d’immobilier, l’impact des Big Datas devrait être majeur. Elles permettront en effet aux agences d’adapter leur positionnement stratégique en fonction des informations issues de l’analyse des données des propriétaires, des acheteurs, des vendeurs, des bailleurs et des locataires.

En pratique, grâce aux Big Datas, votre agent immobilier sera en mesure de vous dénicher en quelques secondes le bien idéal ou d’estimer le prix de vente de votre logement à distance.

 

Innovation et immobilier : l’impression 3D pour révolutionner la construction et la vente

Cette technologie révolutionnaire consiste à créer des objets en volume à partir d’une représentation digitale. Déjà très utilisé en médecine par exemple, cet outil est en passe de révolutionner la construction et la promotion immobilière.

L’impression 3D assure tout d’abord une optimisation du processus de construction des immeubles. Logistique, gestion des matériaux, intervention des corps de métier… cette innovation facilite le travail des promoteurs et réduit le risque de malfaçons. Elle représente une solution efficace pour évaluer l’impact écologique d’un bâtiment.

Pour les clients, cet outil représente aussi une avancée majeure. L’impression 3D permet notamment de proposer des logements entièrement personnalisables en quelques heures. Elle offre aux clients la possibilité de visualiser leur futur appartement ou maison sur des maquettes conformes en tout point à la réalité. De la même façon, les futurs acheteurs
peuvent visualiser très simplement le résultat d’éventuels travaux de rénovation réalisés dans un bien.

 

L’intelligence artificielle : l’agence immobilière du futur

Encore à ses balbutiements, cette innovation va dans les années à venir transformer en profondeur le secteur de l’immobilier. Actuellement, l’intelligence artificielle offre aux agences immobilières des outils permettant d’automatiser certaines tâches. Il s’agit par exemple de moteurs d’estimation intelligents ou encore de systèmes d’envoi automatisé de communications aux clients sur plusieurs supports.

À l’avenir, le machine learning et le deep learning devraient apporter une véritable valeur ajoutée en optimisant certains processus et en améliorant la réactivité des acteurs du marché de l’immobilier. L’intelligence artificielle permettra ainsi de renforcer l’efficacité des agents en leur offrant la possibilité de proposer un service plus rapide et plus performant.
Aux États-Unis par exemple, des robots capables de réaliser des expertises immobilières sont actuellement en phase de test.

 

Comme dans tous les secteurs de l’économie, les nouvelles technologies prennent une part de plus en plus importante dans le quotidien des agents immobiliers. Ces innovations vont sans aucun doute révolutionner de matière durable le secteur dans les années à venir. L’ère du e-agent 100 % en ligne n’est peut-être plus très loin.

Belles Demeures déploie de nouvelles fonctionnalités au service du ROI des agences

Nous l’avions annoncé lors de notre dernière communication, le site est désormais doté de deux nouvelles fonctionnalités destinées à booster la conversion des pages de détail des annonces.

Deux nouvelles sources de contacts mail

Nous annoncions un record de performances en septembre qui s’est trouvé encore une fois surpassé sur le mois d’octobre : 1 427 000 visites et près 45 700 contacts mensuels.

Au 31 octobre, les équipes en charge du site implantaient sur les pages de détail des annonces deux nouvelles sources d’engagement des utilisateurs : la requête du plan du bien, et celle de l’adresse exacte, stratégiquement positionnées sur la page sous forme de boutons cliquables distincts.

fonctionnalités-site-internet-Belles-Demeures-obtenir-le-plan-et-obtenir-une-adresse

Pour les agences, ce sont deux vecteurs de conversion de la page annonce, qui témoignent d’un intérêt réel de l’utilisateur pour le bien et contribuent à enrichir un vivier d’audience qualifiée.

Une vocation d’aller plus loin dans la contextualisation du bien

Deux attentes majeures identifiées auprès des agences et des utilisateurs ont amené à engager ce type d’optimisation :

La contextualisation d’une annonce participe au potentiel perçu du bien, et c’est dans cette optique d’enrichissement des annonces et de l’expérience utilisateur que ces optimisations ont été engagées. Un moyen supplémentaire d’engager les internautes à prendre contact avec les agences.

Le carnet numérique du logement confirmé par la loi ELAN

Après de nombreuses incertitudes, la mise en place d’un « carnet numérique » pour chaque logement neuf et bientôt chaque logement ancien mis en vente est maintenue. Quel impact pour les promoteurs immobiliers ?       

 

Le carnet numérique du logement, officiellement intégré à la loi ELAN

Le carnet numérique du logement est une des mesures de la loi Elan. Ce dispositif innovant était initialement prévu par la loi de transition énergétique pour la croissance verte.
La préparation de la loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, ou « ELAN », a permis de réintroduire le principe du carnet dans ce texte, à son article 55 ter. Les réserves initiales émises par le Conseil d’État ont entraîné la disparition soudaine de cet article… puis sa réapparition à l’initiative de la commission des lois de l’Assemblée nationale.
Au début du mois d’octobre 2018, la nouvelle est officielle : ce nouvel outil devrait bien voir le jour.

Le carnet numérique du logement : que faut-il retenir ?

Le carnet numérique peut être assimilé, par certains aspects, à un véritable carnet de santé du logement concerné. Selon la loi initiale de 2015, il a pour vocation de recenser l’ensemble des informations pertinentes pour « l’entretien, la performance énergétique et la bonne utilisation du logement », ce qui inclut donc des éléments tels que le diagnostic de performance énergétique, le suivi des travaux de rénovation ou encore l’entretien régulier de la chaudière gaz ou fioul. Le carnet offre une visibilité accrue aux propriétaires pour planifier des travaux ou des investissements à longue échéance, comme la réfection de la toiture par exemple.

Concrètement, le carnet numérique du logement n’a pas une forme matérielle, mais devrait se présenter comme une plateforme en ligne, facilement accessible depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette.

Quand devient-il obligatoire ?

Le carnet numérique, initialement, devait être obligatoire pour tous les logements neufs dont le permis de construire est délivré à compter du 1er janvier 2017. Au vu du retard pris pour l’entrée en vigueur du dispositif, cette date est finalement reportée au 1er janvier 2020.

Le projet ne s’arrête pas là et prévoit aussi l’obligation de créer un carnet pour tous les logements anciens qui feraient l’objet d’une cession à compter du 1er janvier 2025.

Quelques chiffres-clés :

– 11 projets lauréats ont procédé à une expérimentation du carnet en 2017.
– 3 040 carnets numériques ont été déployés au total.
– 3,5 millions d’euros ont été investis par les lauréats pour le développement des solutions technologiques.

Quel impact pour les promoteurs ?

Les spécialistes de la promotion immobilière devront accorder toute leur attention aux discussions et au vote final de la loi ELAN, afin de prendre connaissance de l’étendue exacte de leurs nouvelles obligations. Sachant que les promoteurs travaillent en permanence à un horizon de deux ou trois ans, et que la mise en œuvre du carnet est requise pour les permis de construire postérieurs au 1er janvier 2020, il est important d’intégrer immédiatement cette problématique dans le cahier des charges d’un nouveau projet.

Certains éléments de contenu n’auront qu’un impact marginal sur l’immobilier neuf, dont le dossier de diagnostic technique (plomb, amiante, termites, gaz et électricité). Il est toutefois possible qu’y soient ajoutés des informations de nature financière et le carnet d’entretien de l’immeuble dans le cas d’un logement en copropriété.

In fine, le carnet devrait représenter un véritable atout compétitif et un élément rassurant pour les acquéreurs, par rapport à des logements anciens dont l’historique sera peut-être difficile à reconstituer.

Les promoteurs immobiliers doivent anticiper l’entrée en vigueur du carnet numérique du logement, sans toutefois la craindre. Le dispositif devrait essentiellement reprendre des éléments qui relèvent déjà du devoir d’information du promoteur.

 

SeLoger neuf lance la commercialisation d’une nouvelle offre data marché

En tant qu’acteur référent de l’immobilier neuf digital, SeLoger neuf met à disposition aux professionnels de l’immobilier un nouvel outil de veille et d’aide décisionnelle : Offre Data Marché. Le but est de les aider sur la connaissance du marché et les accompagner sur la prise de décision d’investissement foncier.

L’offre Data Marché

L’offre Data Marché de SeLoger neuf est basée sur une étude approfondie de la demande par rapport à l’offre. Celle-ci permet d’évaluer les zones de tension immobilière du marché.

SeLoger possède des données précises, activables et exploitables de plus de 60% de l’offre (1,2 million d’annonces actives) et de plus de 40% de la demande marché (10 millions de visiteurs uniques chaque mois). Cela nous permet de restituer à nos clients une analyse détaillée de la réalité du marché immobilier sur des zones géographiques données.

Concept du produit Data Marché

définition-projet-indicateur-tension-immobilière-Data Marché

L’étude de l’ensemble de ces indicateurs aide les promoteurs dans le choix du foncier. C’est également une aide à la définition des prix et la conception typologique des lots de leurs programmes. En résumé, l’offre sera un appui pour mieux décider et mieux investir.

Notre offre sera commercialisée fin 2019. Elle sera dans un premier temps disponible dans 50 villes à fort potentiel pour les promoteurs immobiliers.

La force d’une data 100 % immobilière

L’offre Data Marché de SeLoger neuf est essentiellement issue d’une richesse de nos données quantitatives et qualitatives. En effet, SeLoger, c’est :

1,2 million d’annonces immobilières.

10 millions de visiteurs uniques chaque mois.

Internautes qualifiés comme intentionnistes immobiliers.

Restez connecté pour suivre la sortie d’un produit unique à forte valeur ajoutée proposé par le 1er acteur web immobilier.

SeLoger neuf étant à l’appui de toute innovation digital dans le domaine de l’immobilier, le site promet plein de nouveautés. Pour en savoir d’avantage sur les récentes innovations, voici le dernier article sur la nouvelle page de recherche. Lire l’article

SeLoger construire innove sur le marché de la maison individuelle avec les Avis Immo

SeLoger construire devient le 1er portail à diffuser les avis des anciens clients des constructeurs de maison grâce à l’offre Avis Immo.

Les Avis Immo

Alors que 60% des Français rêvent de faire construire leur maison, SeLoger Construire souhaite les informer au mieux. Et pour cela les accompagner à chaque étape de ce projet.

logo-Avis Immo

SeLoger construire est le seul portail dédié à la construction de maisons à offrir la possibilité de diffuser les avis des internautes sur les constructeurs de maisons individuelles, en s’appuyant sur l’expertise d’Opinion System (n°1 des avis clients contrôlés pour les professionnels du service, de l’habitat, du conseil et des activités libérales).

Pourquoi cette innovation ?

Le frein numéro 1 à la construction de maison réside dans la réputation du constructeur. Travailler une e-réputation positive permet de créer un lien de confiance, essentiel pour attirer de nouveaux prospects. Comment les internautes se renseignent sur la fiabilité du constructeur ? En consultant les avis des anciens clients. 86% des français font confiance aux avis des anciens clients. Rassurer les internautes sur la qualité du professionnel proposé sur notre portail est donc capital.

By Opinion System :

Opinion System est une start-up bordelaise créée en 2010, spécialisée dans les avis clients. Leur cœur de métier est de proposer un outil qui permet à des professionnels d’interroger leurs clients. Ils communiquent via un questionnaire sur la satisfaction du service proposé.
Leur principal souhait est de rassurer les internautes en les aidant à faire le bon choix. Opinion System met en avant un système de notation sous forme d’étoile pour permettre une meilleure compréhension de tous.

En faisant témoigner vos anciens clients vous bénéficiez également d’une meilleure notoriété sur google et Facebook, si vous avez une page dédiée sur ce réseau.

Il est également important de faire preuve de transparence pour gagner la confiance de vos futurs clients. Etant donné que 100% de satisfaction n’existe pas, l’équipe d’Opinion System est également présente pour vous aider à gérer les mauvais avis. Ils mettent à disposition des réponses intelligentes et argumentées pour faire preuve d’un professionnalisme à toute épreuve.

Restez connecté sur SeLoger construire pour découvrir les prochaines innovations à venir.

SeLoger neuf innove avec sa nouvelle page de résultats

Depuis le début d’année 2018, SeLoger neuf simplifie le parcours des utilisateurs pour leur fournir la meilleure expérience possible. Et pour cela le site SeLoger neuf met en avant une nouvelle fonctionnalité pour la rentrée de septembre.

La nouveauté de la rentrée

La nouveauté de cette rentrée pour SeLoger neuf est l’intégration d’un nouveau mode de recherche de bien immobilier plus optimisé pour les utilisateurs. La nouvelle page de liste intègre une cartographie qui permet aux acheteurs dans le neuf de mieux choisir leur futur nouveau quartier.

Cette nouvelle fonctionnalité a également permis au site SeLoger neuf de développer de nouveaux formats publicitaires. Mieux adaptés et plus natifs, ils s’intègrent parfaitement dans le cœur des annonces, ils permettent aux promoteurs et aux SCI (sociétés civiles immobilières) de doubler la visibilité de leurs programmes avec une mise en avant distincte.

cartographie-seloger-neuf

La mise en avant des annonces or est également réactualisée, le pinpoint avec la photo du programme permet une meilleure promotion du bien tout en remontant en liste de résultat. Nos annonces or génèrent 3,8 fois plus de contacts mails que les annonces « classiques ».

Les nouveaux formats publicitaires

 Nouveautés  Ce qui reste, mais évolue  Ce qui part
 Masthead (1000*300)  Pavé (300*250) Désormais intégrés en inter-annonces afin de respecter l’expérience utilisateurs et amener davantage de performances.  Grand Angle  (300*600)
 Format natif inter-annonces  Habillage

format-pub-masthead-sln

Format Masthead

La cartographie en quelques chiffres

Avant d’être pleinement en ligne sur le site, l’intégration de la cartographie sur la page de résultats a été sujet à un AB test. L’AB test permet de tester 2 versions d’un site de façon à mesurer l’impact d’un changement. L’impact se mesure principalement sur l’évolution du taux de conversion (un indicateur qui permet de mesurer le rapport entre les individus ayant réalisés un lead et le nombre d’individus touchés par la campagne).
Cet AB test a donc été très concluant pour la version cartographie avec un taux de conversion amélioré de plus 7%.

L’évolution d’un site qui bat des records

+20%

de visites

+4.9%

de programmes

7,1/10

de satisfaction clients

Le site SeLoger neuf vous promet encore pleins de nouveautés à venir dans les prochains mois.

Immobilier neuf : la « coconception » a-t-elle un rôle à jouer ?

Au-delà des nombreux atouts qu’elle revêt aux yeux des acquéreurs, la coconception peut également constituer un nouvel axe de développement pour les promoteurs immobiliers.

Une meilleure prise en compte des besoins des acquéreurs

Si la personnalisation des logements est désormais largement répandue en promotion immobilière, la coconception, elle, commence doucement à faire son apparition. Ce concept innovant offre aux futurs acquéreurs la possibilité de créer leur logement idéal, en les plaçant au cœur du processus de conception des programmes immobiliers. La coconception peut donc constituer un véritable argument de différenciation pour les promoteurs, en leur permettant d’attirer une nouvelle clientèle, habituellement réticente à l’immobilier neuf.
Par ailleurs, en intégrant les acquéreurs plus tôt dans le projet, c’est-à-dire dès qu’il a trouvé un terrain pour réaliser son projet, le promoteur immobilier peut prendre conscience des axes d’optimisation et d’amélioration suggérés par ses clients (aménagement intérieurs, espaces communs…) et ainsi concevoir une résidence parfaitement adaptée à leurs besoins. Par la suite, ces recommandations pourront même être prises en compte pour la conception de résidences immobilières plus « classiques ».

Coconception : une démarche participative qui peut attirer une nouvelle clientèle

La coconception est démarche participative qui s’inscrit à merveille dans l’air du temps, c’est-à-dire dans un environnement en pleine mutation, où de nouveaux modèles sociétaux ne cessent d’émerger. Ainsi, la dimension collective de la coconception peut attirer une nouvelle clientèle, et donc devenir un véritable argument marketing pour le promoteur immobilier. Par ailleurs, alors que les résidences immobilières sont généralement réputées comme « froides », la coconception permet aux futurs habitants de construire le « bien vivre ensemble » au cours d’atelier collaboratifs, durant lesquels ils pourront imaginer leurs futurs espaces de vie ensemble (jardins partagés, espaces verts, aménagement du hall d’entrée…). Dialoguer pendant de longs mois avant leur emménagement permet aux futurs habitants de créer des liens. Plus qu’un projet immobilier, la coconception est donc un outil au service de la reconstruction du lien social au cœur des résidences immobilières.

La coconception, c’est déjà aujourd’hui

En lançant Concept & Co à Saint-Denis, puis Vitry-sur-Seine (près de la future gare du Grand Paris Express), Nexity s’est mis à l’heure de la coconception, en permettant à ses clients d’imaginer un appartement sur-mesure, construit à leur image. Ainsi, le promoteur immobilier permet aux acquéreurs de définir, en coconception, le traitement des parties communes de leur résidence, l’aménagement de leur appartement ou encore à donner leur avis sur les couleurs des façades de leur immeuble. Avec Concept & Co, le promoteur offre à ses clients, la possibilité d’intervenir directement dans les différentes étapes de la réalisation de leur nouveau lieu de vie. En collaboration avec un architecte, ils peuvent réfléchir aux agencements, aux plans et aux matériaux de leur futur logement. Aussi, au cours d’atelier collaboratifs, les acquéreurs peuvent imaginer, penser et dessiner leurs futurs espaces de vie et concrétiser les futurs espaces communs de leur résidence.

Comment démarcher vos clients sans votre mobile ?

De nos jours le smartphone est devenu un outil dont nous ne pouvons plus nous passer, tant dans notre vie personnelle que professionnelle.
Pourtant il existe d’autres moyens pour vous faire connaitre et communiquer sur votre programme immobilier.

Le « boîtage », un classique indémodable ?

Même si on se dirige tout droit vers l’amplification de la digitalisation du démarchage et de la relation clientèle, aux yeux des clients, le contact humain et le papier restent cependant très appréciés. Grand classique, le « boîtage » ou l’envoi de prospectus papier a donc toujours sa place dans la stratégie de communication d’un promoteur immobilier. Il permet notamment de faire connaître votre société ainsi que vos différents programmes immobiliers, auprès de la clientèle d’une zone géographique préalablement définie. Qu’il soit général ou ciblé, le prospectus papier doit être distribué par vos commerciaux, dans un souci d’occupation du terrain, de maîtrise de l’information et d’amélioration de la connaissance du secteur. Pour obtenir un taux de retour conséquent, la qualité du prospectus et la fréquence de distribution (au moins 2 fois par mois) sont essentielles.

Chiffres clés

Le taux de retour des envois non ciblés est d’environ de 0,5 à 2 pour 1 000.

Les réseaux sociaux, désormais indispensables ?

Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest… les médias sociaux sont devenus incontournables dans le secteur de l’immobilier. Ils sont efficaces aussi bien pour le B2B (LinkedIn, Viadeo, Twitter, etc.) que pour le B2C (Facebook, Instagram, Pinterest…). En plus d’offrir une présence gratuite sur Internet et d’améliorer votre référencement dans les moteurs de recherche, les réseaux sociaux peuvent vous permettre de démarcher des prospects, d’entretenir le contact avec vos clients, de partager votre expertise immobilière, de dynamiser votre image et de partager des informations sur votre entreprise. En revanche, pour gérer de façon efficace l’image véhiculée par votre entreprise sur les réseaux sociaux (e-réputation), il est conseillé d’utiliser un outil de « social listening ». Il vous permettra de répertorier en temps réel les commentaires des internautes, qu’ils soient positifs ou négatifs, et de détecter les principaux leaders d’opinion du secteur immobilier, susceptibles de relayer vos informations.

E-mailing : l’outil de démarchage le plus efficace

Si les réseaux sociaux prennent de plus en plus d’ampleur, l’e-mailing reste, pour les promoteurs immobiliers, le levier de communication le plus efficace pour attirer de nouveaux clients. Cet outil précieux permet d’accroître sa notoriété et de faire fructifier ses ventes, en offrant la possibilité de toucher un maximum de personnes en un minimum de temps, et ce pour un coût relativement faible. La prospection digitale, qui fait déjà partie du quotidien de la plupart des promoteurs immobiliers, est donc amenée à prendre de l’ampleur dans les prochaines années. Grâce à un meilleur ciblage des prospects (pouvoir d’achat, âge, catégorie socio-professionnelle, etc.) et aux outils de mesure des retombées, l’e-mailing, permet aux commerciaux de gagner de l’énergie et du temps, et d’adapter leur offre commerciale à la clientèle visée.

Comment bien choisir son prestataire en communication et marketing digital ?

Agent immobilier, vous avez décidé de faire appel à des professionnels pour booster votre communication et votre marketing digital. Une excellente idée à condition de trouver la boîte de com qui saura comprendre vos besoins et parler à vos clients. Un choix déterminant pour votre  chiffre d’affaires et la pérennité de votre agence. Conseils, astuces… On vous dit tout pour trouver le partenaire idéal.

Une bonne opération pour les agences immobilières !

L’efficacité d’une bonne communication n’est plus à démontrer auprès des agents immobiliers. Alors, si vous avez décidé de vous y mettre, c’est tant mieux.

Avec plus de 15 000 sociétés spécialisées dans la communication et le marketing en France, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver plusieurs prestataires potentiels dans votre secteur. Attention cependant, on trouve de tout dans ce secteur, capable du meilleur comme du pire. Prenez le temps de faire jouer la concurrence et de mener quelques recherches sur les sociétés les plus intéressantes. Voici les points essentiels à vérifier.

 

  1. L’état civil de la société

Année de création, immatriculation, nombre de salariés, compétences présentes et santé financière sont des points à connaître avant tout partenariat. En chef d’entreprise avisé, vous devez savoir avec qui vous contractez ! Pour ce faire, vous pouvez commencer par consulter Societe.com ou Infogreffe.fr sur le web qui vous donneront gratuitement toutes les informations légales, juridiques et financières nécessaires.

 

  1. La spécialisation immobilière

Vos interlocuteurs sont-ils des spécialistes de la communication digitale immobilière ou des généralistes ? Vous le savez, l’immobilier demeure un marché très spécifique. Évitez de confier l’avenir de votre agence à une boîte inexpérimentée dans le domaine. Vous risquez d’essuyer les plâtres ou d’aller droit dans le mur !

 

  1. Les réalisations

Vous a-t-on montré quelques réalisations numériques concrètes ? Si ce n’est pas le cas, demandez à voir des supports créés par l’entreprise. C’est incontournable pour vous faire une idée du savoir-faire de la boîte concernée et de son style.

 

  1. Les avis clients

Vous connaissez un client de la société ? N’hésitez pas à l’appeler pour connaître son opinion sur la qualité de ses prestations et de son accompagnement. À défaut, essayez de trouver quelques avis clients sur internet (à prendre avec prudence, surtout lorsqu’ils sont dithyrambiques).

 

  1. L’étendue des prestations

La communication immobilière digitale se doit d’être tous azimuts. Hors de question de vous contenter d’un bon site internet. Vous devez être présent sur les sites partenaires, les réseaux sociaux, YouTube et avoir un blog. Quelles sont les compétences au sein de la boîte et ses solutions pour développer et faire vivre ces nombreux supports ?

 

  1. La technologie utilisée

Attention, les codes web sont nombreux et évolutifs. Préférez toujours une solution technologique éprouvée à un dernier cri qui n’a encore rien prouvé. Ne servez pas de cobaye ! La solution proposée doit être solide et évolutive. Il faut qu’elle puisse s’adapter à vos nouveaux besoins ou évoluer sans jamais perdre la moindre donnée. Insistez par exemple pour connaître quand et comment s’effectuent les mises à jour ! Vous connaissez tous les joies du logiciel immobilier qui plante du jour au lendemain après une mise à jour censée l’améliorer… Évitez de généraliser ce risque à tous vos supports.

 

Les 4 piliers de la stratégie digitale

S’il est considéré comme incontournable par tous les agents immobiliers, le web n’est pas toujours pleinement utilisé par ces derniers. Pour vous démarquer, songez à :

− créer un espace client online.           

− intégrer de la vidéo.

− développer la réalité virtuelle

− faire vivre au jour le jour vos réseaux sociaux.

La rigueur que vous prendrez dans la sélection de votre partenaire digital posera les fondations d’une relation durable. Une société de communication et de marketing qui prétend vendre votre agence immobilière sur le web doit savoir le faire pour elle-même ! Son processus de séduction vis-à-vis de vous est déterminant. Un interlocuteur disponible, qui tient ses délais et qui sait se montrer à l’écoute de vos spécificités, c’est tout ce dont vous avez besoin ! Comme toute séduction, les critères subjectifs comptent tout autant que ceux très concrets développés précédemment. À garder en tête avant de signer !

Immobilier : quelles sont les futures tendances du secteur ?

A l’heure du digital, l’immobilier neuf est en pleine (r)évolution. Réalité augmentée, logements connectés… découvrez les nouvelles tendances dont devront s’emparer les promoteurs dans les années à venir pour se démarquer et attirer les clients.

Des immeubles « verts » et connectés

Dans les prochaines années, le secteur de l’immobilier neuf devra s’adapter aux grandes transformations de notre société. A ce titre, les promoteurs concevront davantage de logements « évolutifs », capables d’anticiper les changements de vie plus fréquents des ménages (arrivée d’un nouvel enfant, familles recomposées, etc.), afin que ceux-ci n’aient pas à déménager systématiquement à leur survenue. Les promoteurs devront également s’emparer de la problématique énergétique dans les phases de conception, même si un grand nombre d’entre eux l’ont déjà bien appréhendée, avec la multiplication des constructions de bâtiments à énergie positive. Les promoteurs seront aussi amenés à inclure plus de solutions connectées dans leurs logements, afin de permettre aux ménages de mieux contrôler leurs dépenses énergétiques, et donc leur empreinte environnementale.

L’ère de la réalité augmentée

Dans l’immobilier ancien, la photo est généralement le premier élément observé par le client : elle lui permet de se projeter et peut déclencher l’envie d’achat. En revanche, dans l’immobilier neuf, faire « rêver » avec une image n’est pas toujours chose aisée. Mais cela est en train de changer, notamment grâce au « home staging » virtuel : un outil de plus en plus utilisé par les promoteurs, qui permet de montrer le potentiel d’un bien par le biais de la 3D. Cette technologie offre au client la possibilité de se projeter dans le logement, en le visitant, en l’aménageant et en le redécorant à sa guise, tout en restant assis dans le fauteuil du bureau d’un promoteur. De plus, certains logiciels permettent de présenter au client des maquettes virtuelles en 3D, grâce auxquelles il peut observer l’intégralité du projet urbain dans lequel sera inséré son appartement : le client peut visiter son futur quartier (commerces de proximité, infrastructures publiques à venir, etc.) avant même que son logement sorte de terre. Dans les prochaines années, des casques de réalité augmentée devraient rendre ces visites virtuelles encore plus immersives.

La digitalisation de la relation clients

Même si, aux yeux des clients, rien ne remplace le contact humain, on se dirige tout droit vers l’amplification de la digitalisation de la relation clientèle et de la transaction. Les promoteurs immobiliers s’approprient de plus en plus ces technologies digitales, notamment dans le domaine de la prospection, qui est probablement l’une des activités les plus importantes de leur métier. Ainsi, la prospection digitale, qui fait déjà partie du quotidien de la plupart des promoteurs immobiliers, est amenée à prendre de l’ampleur dans les prochaines années. En effet, si les méthodes de prospection physique sont toujours efficaces (courrier, téléphone, etc.), la prospection digitale permet, grâce à un meilleur ciblage des prospects (pouvoir d’achat, catégorie socio-professionnelle, etc.) et aux outils de mesure de retombées, de gagner de l’énergie et du temps, et d’adapter l’offre commerciale à la clientèle visée.

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction