Partage de mandats exclusifs : l’avenir du marché immobilier ?

 

Face à la crise sanitaire, le marché immobilier a su rester longtemps actif avec + 67,5% des ventes à mi-2021 selon le Baromètre LPI-SeLoger. Cette tendance tend désormais à s’inverser depuis l’été dernier.

 

Faire face à un ralentissement pour 2022

Plusieurs signes annonciateurs d’un ralentissement du marché immobilier pour 2022 doivent alerter les professionnels :

    – Après une longue période de baisse et des taux d’intérêt historiquement bas atteints en septembre et en octobre, les taux immobiliers augmentent en moyenne de 0,20% en novembre 2021. Les menaces sur le pouvoir d’achat immobilier restent pour l’instant limitées mais ces hausses pourraient se généraliser.

    – La production de crédit immobilier à l’ancien est en chute libre. En cause : les conditions d’octroi des crédits fixées par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). Elles seront d’autant plus contraignantes en 2022 sous peine de sanctions en cas de non-respect des établissements bancaires.

    – Avec un durcissement des conditions d’emprunt et une flambée des prix consécutive à la hausse de la demande, le troisième trimestre est marqué par la baisse très nette du nombre de ventes.

Le partage de mandats exclusifs constitue un levier puissant pour maintenir son volume de transactions et sa croissance de revenus. Des plateformes 100% digitales comme AMEPI et Interkab proposent aux professionnels de l’immobilier de co-alimenter une base de données de mandats exclusifs pour atteindre un but commun : celui d’offrir une qualité de service optimale avec des délais de vente raccourcis, sans surcoût ni pour le client vendeur ni pour le client acquéreur.

35% de part de marché à conquérir

En France, les transactions entre particuliers représentent plus d’un tiers des opérations immobilières. Un chiffre stable depuis les 15 dernières années et qui tend à perdurer. 35%, c’est la part de marché qui reste à conquérir grâce à la mutualisation des ressources. 

Dans le cadre d’une vision œcuménique de la profession, Bernard Cadeau, Délégué Général d’iListing et Past Président du réseau ORPI développe iListing. Son objectif ? Fédérer l’ensemble des systèmes de partage de mandats exclusifs ainsi que tous les professionnels qui ne partagent pas encore leurs mandats. Gratuit et ouvert à tous, le service propose aux agents, réseaux d’agences et mandataires disposant d’une carte professionnelle de bénéficier d’une base de contacts élargie et de services innovants. Flexible, iListing favorise la négociation libre avec des modalités de partage de commission fixées par l’agent qui apporte le mandat (50/50, 60/40, 70/30). Innovante et reposant sur les dernières technologies digitales, la solution iListing s’intègre parfaitement à l’ensemble des logiciels métiers du marché. 

Près de 10 000 utilisateurs d’iListing font partie des plus grandes marques immobilières : ERA, Stéphane Plaza Immobilier, Orpi, Keller Williams, Optimhome, IAD, Proprietes-privees, Capifrance, SAFTI, effiCity, Laforêt, Arthurimmo.com, Guy Hoquet l’Immobilier, Century 21, Ma Compagnie Immobilière.

 

Et si l’avenir du marché immobilier reposait sur un marché négocié à 100% par les professionnels ? Ensemble, servons au mieux les clients et la profession.

 

Plus d’informations sur iListing : https://ilisting.fr

Agents immobiliers : 5 bonnes résolutions pour 2016

Pour la profession, l’année dernière a été marquée par des signes encourageants de reprise économique. Comment capitaliser sur cette embellie et s’assurer de faire encore mieux en 2016 ? Gros plan sur une série de bonnes pratiques accélératrices de business, pour inaugurer cette nouvelle année professionnelle du bon pied.

1. Augmenter ma part d’exclusivités

Le meilleur instrument pour optimiser votre retour sur investissement reste sans aucun doute le mandat exclusif, dont l’usage se démocratise lentement mais sûrement dans l’esprit des vendeurs. Si vous constatez que votre taux d’exclusivité stagne depuis plusieurs années, profitez de 2016 pour renforcer votre argumentaire et pour refondre votre arsenal de services… qui doivent eux aussi être exclusifs ! Objectif : vous différencier des autres agences en vous imposant comme le véritable spécialiste du secteur.

2. Occuper le terrain

Pour capter de nouveaux mandats, n’hésitez pas à partir à la rencontre des habitants de votre quartier. La distribution d’une simple plaquette des prix immobiliers locaux, à la sortie d’un supermarché de votre secteur le samedi matin, sera sans doute aussi efficace que plusieurs semaines de pige immobilière. Par ailleurs, maintenez la flamme avec vos anciens clients, qui sont souvent vos meilleurs ambassadeurs. Et si vous réunissiez régulièrement vos derniers vendeurs et acheteurs autour d’un apéro à l’agence ?

3. Mieux exploiter les données de mon CRM

Les agents immobiliers dépensent beaucoup d’énergie à recueillir des informations sur leurs clients et prospects puis à les saisir sur leur logiciel… Rares sont ceux en revanche qui prennent le temps de tirer l’immense bénéfice de la mine d’informations précieuses stockées dans leurs fichiers clients. Bien géré, un CRM permet par exemple de relancer le bon prospect au bon moment ou de mener des campagnes d’emailing hyper-ciblées. Certains portails et logiciels immobiliers de renom peuvent d’ailleurs vous aider à tirer le meilleur parti du « big data » :

4. Prendre un vrai virage technologique

Ces dernières années, l’immobilier a été un terreau très fertile pour l’innovation. Géolocalisation de vos annonces, visites en 3D, enchères en ligne, signature électronique, état des lieux sur tablette, dossiers de location dématérialisés, avis clients : autant de solutions technologiques destinées à vous faire gagner en image, en temps ou en performance. Et si vous testiez par vous-même ?

5. Fidéliser mon équipe

Le turn-over est très présent dans l’immobilier. Pour éviter de perdre beaucoup de temps et beaucoup d’argent à recruter des collaborateurs qui changeront d’agence une fois formés, donnez-vous plutôt les moyens de les faire rester. Bien sûr, le salaire est un argument important dans les professions commerciales, mais il est loin d’être le seul. L’ambiance, les outils et services mis à la disposition des équipes, la qualité du management, les perspectives professionnelles, l’aménagement du temps de travail sont d’autres variables clés à considérer.

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction